Posts categorized "Télévision" Feed

“Liza With a Z”

DVD • 29.4.06 à 16h

Liza Ceux qui ne connaissent de Liza Minnelli que la dame un peu fatiguée qu’elle est devenue, avec ses prothèses aux deux hanches et à un genou et sa voix rocailleuse, ne savent peut-être pas qu’elle a été une superbe danseuse / chanteuse / comédienne. Grâce à une volonté de fer et à une discipline rigoureuse, elle s’est fait un nom très jeune, d’abord sur les scènes de New York — avec à la clé un premier Tony Award dès 1965, alors qu’elle n’avait pas 20 ans. Elle n’a que 26 ans lorsque, en 1972, elle acquiert le statut de star internationale en recevant l'Oscar pour son interprétation de Sally Bowles dans la version cinématographique de Cabaret. C’est cette même année que le légendaire et génial Bob Fosse concevra pour elle, avec la complicité de ses auteurs fétiches Fred Ebb et John Kander, une émission de télévision spectaculaire diffusée le 10 septembre 1972, Liza With a Z — qui sera récompensée par un Emmy Award. Ce DVD, issu d’un travail de restauration qui a pris six ans, permet de revivre ce moment électrique comme à l’époque. Liza With a Z a été filmé au Lyceum Theatre de New York, mais bénéficie d’une réalisation extrêmement innovante pour l’époque, grâce à l’utilisation de huit caméras, dont certaines filment selon des angles peu habituels. L’énergie de Minnelli est remarquable de bout en bout, en particulier pendant les deux grand numéros centraux, Ring Them Bells et Bye, Bye, Blackbird. Il y a aussi des moments plus intimes, pendant lesquels s’illustre les qualités de “raconteuse d’histoires en chansons” de celle qui était déjà devenue bien plus que la fille de Judy Garland et Vincente Minnelli.


“As Time Goes By” (Saison 3)

DVD • 24.4.06

Time_2 Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus que Judi Dench est un trésor national anglais, cette série en est la démonstration éblouissante. Quant à moi, je n’avais pas autant ri depuis longtemps... Curiosité : le personnage de Mrs. Flack qui apparaît dans cette série est interprété par Vivienne Martin, une figure historique de la scène musicale londonienne. Les années sont passées, mais le visage est toujours parfaitement reconnaissable.


“As Time Goes By” (Saison 2)

DVD • 20.4.06

Rien à dire : la deuxième saison est encore plus plaisante que la première. On rit souvent... et à gorge déployée. C’est au cours de cette saison qu’apparaît pour la première fois le personnage de Penny, interprété avec truculence par Moyra Fraser, la Mme Dubonnet du film The Boy Friend de Ken Russell, très librement adapté de la célèbre comédie musicale anglaise éponyme.


“As Time Goes By” (Saison 1)

DVD • 14.4.06

Time_1La BBC est connue et reconnue pour la qualité de ses séries. “As Time Goes By”, diffusée de 1992 à 2002, est un petit bijou. L’écriture est remarquable : ils se sont aimés il y a près de quarante ans et ont été séparés par la guerre de Corée. Ils se retrouvent fortuitement et, bien que le temps les ait changés et durcis, ils ne résistent pas longtemps à l’attraction qui les avait unis à l’origine. Les deux personnages centraux, Jean et Lionel, sont interprétés avec un talent fou par Judi Dench et Geoffrey Palmer, en osmose totale. L’humour est typiquement britannique, abondant, irrésistible. On rit beaucoup, on est ému, aussi. On tombe vite sous le charme. On ne peut plus s’arrêter.


“The Murder of Sherlock Holmes”

DVD • 10.4.06 à 22h30

MswCe téléfilm est le “pilote” de la série Murder She Wrote (inexplicablement intitulée Arabesque en France), diffusé pour la première fois en 1984. C’est le début d’une grande aventure qui durera douze saisons, jusqu’en 1996, et fera d’Angela Lansbury, son héroïne, une superstar mondiale.

Ce que le public de la télévision y a gagné, celui de Broadway l’a perdu car Lansbury, après une carrière hollywoodienne assez fournie, est devenue l’une des grandes dames de la scène new-yorkaise dans les années 1960 et 1970. Nominée quatre fois pour le Tony Award de la meilleure comédienne de “musical”, elle remportera la récompense... quatre fois (pour Mame en 1966, Dear World en 1969, Gypsy en 1975 et Sweeney Todd en 1979). Par contraste, elle a été nominée près de vingt fois aux Emmy Awards sans jamais gagner la moindre statuette !

On trouve dès cet épisode inaugural les ingrédients qui feront le succès de la série, en particulier une Jessica Fletcher en jeune veuve moderne qui fait son jogging tous les matins et qui assume son attachement à sa petite ville du Maine tout en se sentant parfaitement à l'aise partout où le hasard la conduit... précisément au moment où un meurtre mystérieux, inévitablement confié au policier local aux facultés plus que limitées, requiert les capacités de déduction remarquables de la romancière.