“La Poupée sanglante”
“Allegro”

“West Side Story”

Felsenreitschule, Salzbourg . 20.8.16 à 19h30
Musique : Leonard Bernstein (1957). Lyrics : Stephen Sondheim. Livret : Arthur Laurents.

Simón Bolívar Symphony Orchestra of Venezuela, Gustavo Dudamel. Mise en scène : Philip McKinley. Avec Cecilia Bartoli (Maria “vieille”), Michelle Veintimilla (Maria “jeune”), Norman Reinhardt (Tony), Karen Olivo (Anita), Dan Burton (Riff), George Akram (Bernardo), …

WssLe vénérable Festival de Salzbourg pénètre dans un territoire nouveau en mettant à l'affiche une comédie musicale. Certes, pas n'importe quelle comédie musicale : West Side Story, peut-être le chef d'oeuvre de Leonard Bernstein, d'ailleurs déjà enregistré par des chanteurs d'opéra. 

On imagine que c'est pour Cecilia Bartoli que le Festival a accepté cette aventure. Sans doute désireuse de chanter le rôle de Maria, Bartoli n'a pas pour autant poussé l'audace jusqu'à jouer le rôle. (Certes, Maria est une adolescente et Bartoli a 50 ans, mais les scènes d'opéra en ont vu d'autres.) Du coup, la mise en scène a été conçue de telle sorte que Maria "vieille" vive la pièce comme un flashback dans lequel une autre comédienne joue Maria "jeune". Mais c'est Maria "vieille" qui chante les chansons... à distance... tandis que Maria "jeune" continue à jouer la scène.

Il y a des moments où ce procédé fonctionne... et d'autres où il est risible, surtout quand Maria "jeune" est réduite à jouer la pantomime pour justifier que Tony ou d'autres personnages s’adressent à elle alors que ce n'est pas elle qui chante. Cela rappelle ces remplacements de dernière minute à l'opéra, où un chanteur qui n'a pas répété la mise en scène chante depuis la coulisse tandis qu'un figurant joue le rôle silencieusement sur scène. Ce procédé de flashback présente deux autres défauts substantiels : d'une part, il incorpore dans les souvenirs de Maria des scènes dans lesquelles elle n'était pas présente... et il faut donc accepter l'idée qu'elle en a eu connaissance postérieurement au dénouement ; d'autre part, il imagine une fin ridicule permettant de donner une sortie spectaculaire à Cecilia Bartoli.

Le coup de génie, en revanche, c'est d'avoir mis dans la fosse le somptueux orchestre Simón Bolívar, parfaitement à l'aise dans les styles musicaux de la partition et expertement dirigé par Gustavo Dudamel, dont le seul défaut est peut-être d'adopter des tempi un peu lents... sans doute pour ne pas bousculer les chanteurs... et pour tenir compte de l'acoustique très réverbérante du lieu, gigantesque, dans lequel la sonorisation est un exercice périlleux. Mais quand l'orchestre reprend le Mambo en se lâchant complètement après les saluts, c'est l'extase !

Pour le reste, la production supervisée par Philip McKinley (dont le nom reste attaché au souvenir de la comédie musicale Spider-Man, Turn Off the Dark) est très professionnelle. Norman Reinhardt campe un Tony capable de tenir tête vocalement à Bartoli de manière crédible. Karen Olivo est magnifique en Anita. Et on retrouve Dan Burton (le Don Lockwood du Singin' in the Rain du Châtelet) dans le rôle de Riff. Les lumières de Patrick Woodroffe mettent superbement en valeur l’imposant décor de George Tsypin. Mention spéciale pour la chorégraphie originale de Liam Steel, qui parvient à créer un langage original sans singer le travail légendaire du génial Jerome Robbins.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)