“I’m Getting My Act Together and Taking It on the Road”
“Groundhog Day”

“Sugar”

Thunerseespiele, Thoune • 23.7.16 à 20h30
Musique : Jule Styne. Lyrics : Bob Merrill. Livret : Peter Stone, d’après le film Some Like It Hot de Billy Wilder. Adaptation en allemand : Peter Ensikat.

Mise en scène : Werner Bauer. Direction musicale : Iwan Wassilevski. Avec Franz Frickel (Jerry / Daphne), Maximilian Mann (Joe / Josephine), Marie-Anjes Lumpp (Sugar Kane), Walter Andreas Müller (Sir Osgood Fielding III), Lada Wongpeng (Sweet Sue), …

Quelle chance ! La scène lacustre de Thoune propose cette année une comédie musicale injustement négligée du répertoire : Sugar, inspirée du film Some Like It Hot. Cette comédie musicale, créée à Broadway en avril 1972, est sans doute arrivée au mauvais moment. Un coup d’œil à la liste des comédies musicales qui se jouaient en même temps sur un Playbill de mai 1972 laisse rêveur : A Funny Thing Happened on the Way to the Forum, Follies, Fiddler on the Roof, Hair, Grease, Applause, Jesus Christ Superstar, Two Gentlemen of Verona, …

Malgré son irrésistible partition de Jule Styne, Sugar ne refait que rarement surface… sauf dans les pays de langue allemande, sans doute parce que le film de Billy Wilder était lui-même basé sur un film allemand de 1951, Fanfaren der Liebe (qui était lui-même le remake d’un film français de 1935, Fanfare d’amour). Je garde un souvenir ému de la belle production en langue française vue à Liège fin 2003.

Cette production suisse parvient à préserver le principal atout de la comédie musicale : la beauté de sa partition, orchestrée de manière irrésistible par le génial Philip J. Lang. L’ouverture est un petit bijou, presque aussi somptueuse que celle de Gypsy (elle y fait d’ailleurs référence à travers les traits de flûte). Je l’écoutais en boucle en arrivant au théâtre ; la prestation de l’orchestre local résiste tout à fait à la comparaison — le trompettiste solo est particulièrement excellent.

Deux chansons d’autres auteurs ont été interpolées dans la partition : “I Can’t Give You Anything But Love, Baby” et, de manière peu surprenante, “I Wanna Be Loved By You”, la chanson interprétée par Marilyn Monroe dans Some Like It Hot.

Comme d’habitude, la production est soignée et la distribution possède de réelles qualités. On est surtout soulagé que la pluie ne vienne pas interrompre la représentation alors que des orages violents étaient prévus. Et c’est dans un vrai bateau que les quatre personnages principaux embarquent à la fin avant que ne soit prononcée l’une des plus célèbres répliques de l’histoire du cinéma : “Nobody’s perfect.”

Comments

Jean

Quel plaisir de découvrir enfin ce superbe musical. Quelle musique ! Rien à jeter. J'avais un billet pour le voir à Londres sous le titre de Some Like It Hot avec Tommy Steele au Prince Edward il y a plus de vingt ans mais ce fut un flop ! Donc merci Thoune. Pour Titanic j'avais eu un peu de pluie, donc cette fois j'ai pris 2 billets. Bien m'en a pris, pluie le premier soir, mais temps radieux le second. Distribution parfaite (tout de même 3 Suisses dans les rôles principaux), chorégraphie excellente avec un petit hommage à Bob Fosse, me semble-t-il, dans la chanson When You Meet A Man In Chicago et ce grand orchestre...

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)