“Tristan and Isolde”
“The Go-Between”

“In the Heights”

King’s Cross Theatre, Londres • 26.6.16 à 18h
Musique & lyrics : Lin-Manuel Miranda. Livret : Quiara Alegría Hures

Mise en scène : Luke Sheppard. Chorégraphie : Drew McOnie. Direction musicale : Phil Cornwell. Avec Michael Cortez (Usnavi [understudy / remplaçant]), Norma Atallah (Abuela Claudia), Christine Allado (Vanessa), Gabriela García (Nina), Ryan Reid (Benny [understudy / remplaçant]), Cleve September (Sonny), Philippa Stefani (Daniela), Alexzandra Sarmiento (Carla [understudy / remplaçante]), Vas Constanti (Kevin [understudy / remplaçant]), Jocasta Almgil (Camila [understudy / remplaçante]), Alejandro Postigo (Piragua Guy [understudy / remplaçant]), Johnny Bishop (Graffiti Pete).
 
HeightsAyant récupéré mon dimanche soir compte tenu de mon départ anticipé du spectacle précédent, j’ai eu la bonne surprise de constater que Londres propose désormais plusieurs options théâtrales le dimanche soir — ce n’était assurément pas le cas il y a dix ou quinze ans.
 
Cette production, que j’avais déjà vue au petit Southwark Playhouse en mai 2014, est désormais installée dans un curieux théâtre éphémère installé sur des voies condamnées de la gare de King’s Cross, sur le même principe que le théâtre qui accueillait The Railway Children à la gare de Waterloo en 2011. (Cette dernière pièce est d’ailleurs désormais également représentée au King’s Cross Theatre, en alternance avec In the Heights, dont le décor, qui recouvre les voies, est démonté / remonté quasiment quotidiennement.)
 
Difficile de décrire l’irrésistible énergie qui se dégage de la pièce, baignée de rythmes latinos interprétés avec beaucoup d’enthousiasme par une jeune troupe vraiment sympathique. Mais In the Heights fonctionne aussi parce que la pièce raconte une belle histoire, peut-être un peu simpliste mais pleine de cœur.
 
La distribution est assez proche de celle du Southwark Playhouse, mais il y a six remplaçants sur scène en ce dimanche soir. Comme d’habitude, on serait bien en peine de distinguer les remplaçants des titulaires tant la qualité d’interprétation est élevée. La Camila de Jocasta Almgil, par exemple, est absolument bluffante, et sa chanson “Enough” est l’un des sommets de la représentation.
 
Ce doit être lié au rôle parce que j’avais déjà fait la même remarque au Southwark Playhouse avec un autre comédien, mais j’avoue une réelle faiblesse pour Cleve September, l’interprète du rôle de Sonny, dont je pense qu’il a une belle carrière devant lui.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)