“Princess Caraboo”
“Bar Mitzvah Boy”

“Sunset Boulevard”

English National Opera, Londres • 9.4.16 à 14h30
Musique : Andrew Lloyd Webber. Livret et lyrics : Don Black & Christopher Hampton, d’après le film de Billy Wilder.

Mise en scène : Lonny Price. Direction musicale : Michael Reed. Avec Glenn Close (Norma Desmond), Michael Xavier (Joe Gillis), Siobhan Dillon (Betty Shaefer), Fred Johanson (Max von Mayerling), Julian Forsyth (Cecil B de Mille), …

L’English National Opera a réussi un “coup” en programmant cette version semi-concertante de Sunset Boulevard, l’une des comédies musicales les plus réussies de Andrew Lloyd Webber, inspirée du film immortel de Billy Wilder. Le coup est d’autant plus spectaculaire que le rôle principal de Norma Desmond y est tenu par Glenn Close, qui reprend plus de 20 ans plus tard le rôle qu’elle a créé à Broadway en 1994 — un an après que Patti LuPone l’eut créé à Londres.

Glenn Close n’est plus toute jeune (elle a 69 ans), et la voix peine désormais un peu à affronter toutes les difficultés du rôle, même si le résultat reste honnête. Close reste une comédienne magnétique, et le public est instantanément conquis par son tempérament et sa passion.

Le séduisant Michael Xavier lui donne la réplique de manière compétente, mais je trouve que son charisme, autrefois considérable, a tendance à s’émousser depuis quelques années.

La mise en scène / mise en espace est bien pensée compte tenu des limitations évidentes du format d’une version concert. L’utilisation des lumières est particulièrement remarquable. La scène dans laquelle un opérateur lumière reconnaît Norma Desmond de retour dans les studios qui l’ont rendue célèbre, avec cette poursuite qui démarre dans la salle pour aller s’immobiliser sur la star étincelante, reste l’un des moments forts de la pièce.

On apprécie que la partition — l’une des meilleures de Lloyd Webber — soit interprétée par un effectif orchestral aussi significatif. L’expérience est globalement très réussie… et on se demande, du coup, si l’English National Opera pourrait envisager de renouveler l’expérience avec d’autres œuvres mythiques du répertoire.

Le public semble en tout cas au rendez-vous. Je n’avais jamais vu le Coliseum aussi plein : je ne sais pas si on joue à guichets fermés, mais ça y ressemble fort.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)