Concert LSO / Rattle à la Philharmonie
“Der Traumgörge”

Concert Philharmonia Orchestra / Ashkenazy au TCE

Théâtre des Champs-Élysées, Paris • 15.4.16 à 20h
Philharmonia Orchestra, Vladimir Ashkenazy

Rachmaninov :
Vocalise
– concerto pour piano n° 1 (Boris Berezovsky, piano)
– symphonie n° 2

Un programme absolument irrésistible, faisant la part belle à quelques unes des pages les plus voluptueuses et, pour certaines, les plus aphrodisiaques d’un compositeur qui met son considérable talent de mélodiste au service de l’exaltation de l’âme russe.

Même s’il faut quelques minutes pour s’habituer à l’acoustique du TCE, tellement différente de celle de la Philharmonie, on se plonge vite avec un total abandon dans ce foisonnement exubérant et bouleversant.

Boris Berezovsky, égal à lui-même, domine la musique avec la distance requise pour y révéler l’exaltation qu’elle recèle. Vladimir Ashkenazy, qui faisait jadis la même chose avec tant de talent, a rejoint le podium, où il illumine la représentation d’un enthousiasme apparemment sans limite. Ses choix musicaux, notamment dans la symphonie, privilégient la complétude, parfois au détriment de la lisibilité. Mais la magie opère et la grâce descend sur un public hypnotisé par tant de beauté.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)