“Broadway and the Bard”
“Miss Atomic Bomb”

“Jeff Wayne’s Musical Version of ‘War of the Worlds’”

Dominion Theatre, Londres • 12.3.16 à 15h
Musique : Jeff Wayne. Lyrics : Jeff Wayne & Gary Osborne. Livret : Doreen Wayne, d’après le roman de H. G. Wells.

Mise en scène : Bob Tomson. Direction musicale : Jeff Wayne. Avec Michael Praed (George Herbert, 1898), Madalena Alberto (Carrie), Jimmy Nail (Parson Nathaniel), Heidi Range (Beth), Daniel Bedingfield (The Artilleryman), David Essex (The Voice of Humanity), … et Liam Neeson (George Herbert, 1904, enregistré).

WotwUn bien curieux objet théâtral. 

En 1978, le compositeur Jeff Wayne publiait un album présentant une version musicale du célèbre roman de H. G. Wells, War of the Worlds, dans un style “rock symphonique”. De nombreux chanteurs de variété anglais y participaient… et le rôle du narrateur était tenu par Richard Burton.

L’album a connu un immense succès — il s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires — et il a produit toutes sortes de produits dérivés, dont des jeux vidéos, ainsi que des versions traduites dans d’autres langues. L’une des chansons “Forever Autumn”, est l’un des plus gros succès de l’histoire du hit parade anglais.

Il était incontournable que l’œuvre finisse par être présentée sur scène… mais les péripéties furent nombreuses, et ce n’est qu’en 2006 que Jeff Wayne’s Musical Version of “War of the Worlds” fut enfin présentée “live”. 

C’est dans la continuité de cette histoire que s’inscrit la série de représentations actuellement à l’affiche du Dominion Theatre de Londres. Un orchestre rock / symphonique de bonne taille, dirigé par Jeff Wayne lui-même (avec une douzaine de cordes, tout de même), occupe le fond de la scène, tandis que des comédiens / chanteurs interprètent l’œuvre dans une mise en scène riche en projections et en effets visuels et sonores.

Le rôle du narrateur, préenregistré, est désormais tenu par Liam Neeson. La distribution est de qualité : on y retrouve David Essex, présent dans l’aventure depuis 1978 (mais désormais dans un rôle différent), ainsi que des noms confirmés du théâtre musical anglais comme Madalena Alberto ou Michael Praed.

Il faut aimer ce style curieux, un peu grandiloquent… qui n’est pas sans rappeler certaines de nos comédies musicales rock “à la française”. Mais on ne peut que saluer l’ambition de l’entreprise et son indéniable et impressionnant succès commercial. J’ai commencé à m’embêter ferme pendant la deuxième partie, mais je suis heureux d’avoir pu voir cette œuvre très originale et bien curieuse.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)