Concert City of Birmingham Orchestra / Nelsons au TCE
“Lulu”

“La Belle Hélène”

Théâtre du Châtelet, Paris • 2.6.15 à 20h
Offenbach (1864). Livret : Meilhac & Halévy.

Orchestre Prométhée, Lorenzo Viotti. Mise en scène : Giorgio Barberio Corsetti et Pierrick Sorin. Avec Gaëlle Arquez (Hélène), Merto Sungu (Pâris), Gilles Ragon (Ménélas), Marc Barrard (Agamemnon), Jean-Philippe Lafont (Calchas), Kangmin Justin Kim (Oreste), …

HeleneCette production de La Belle Hélène est traversée par une curieuse impression de déjà vu. C’est qu’elle est conçue par ceux-là même qui nous avaient proposé la belle production de La pietra del paragone remarquée au Châtelet début 2007. Leur procédé scénique favori — et, en réalité, unique — consiste à filmer les comédiens devant des écrans bleus et à projeter leurs images en les superposant sur toutes sortes d’arrières-plans sur un grand écran horizontal surplombant la scène.

Corsetti & Sorin, apparemment, n’ont pas eu d’idée nouvelle depuis 2007, et ils continuent à exploiter leur procédé de l’écran bleu au point qu’il apparaît bien usé. De surcroît, si l’on préfère — comme moi — regarder les comédiens plutôt que des écrans, il n’y a rien à voir… et ce d’autant moins qu’il ne disposent d’aucune liberté de mouvement compte tenu de la nécessité de rester toujours dans le champ d’une caméra (voire, dans certains cas, à un endroit précis pour que la superposition fonctionne). Du troisième rang du parterre, l’écran est trop haut pour que le regard s’y porte naturellement : frustration garantie.

Heureusement, l’interprétation est solide, même si certains comédiens sont entraînés sur la pente glissante d’un cabotinage parfaitement inutile dans un ouvrage aussi bien ciselé sur le plan de la comédie. Mention spéciale pour la Hélène superbe de Gaëlle Arquez, qui mériterait… une meilleure mise en scène.

Très belle direction musicale pleine d’énergie et d’intuitions excellentes de la part d’un Lorenzo Viotti en pleine forme (à qui on se permettra néanmoins de donner un conseil vestimentaire : le col ouvert fait mauvais ménage avec la queue-de-pie, surtout sur une chemise à col cassé). 

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)