Concert Orchestre Philharmonique de Rotterdam / Nézet-Séguin au TCE
“The Play That Goes Wrong”

“Guys and Dolls”

Festival Theatre, Chichester • 20.9.14 à 19h30
Musique et lyrics : Frank Loesser. Livret : Jo Swerling & Abe Burrows, d’après les nouvelles et les personnages de Damon Runyon.

Mise en scène : Gordon Greenberg. Direction musicale : Gareth Valentine. Avec Sophie Thompson (Miss Adelaide), Clare Foster (Sarah Brown), Peter Polycarpou (Nathan Detroit), Jamie Parker (Sky Masterson), Harry Morrison (Nicely-Nicely Johnson), …

GuysLe Festival Theatre de Chichester rouvre après un peu moins de deux ans de travaux… et cette première production ne laisse qu’entrevoir les possibilités nouvelles qu’ouvre la refonte presque totale de l’arrière-scène. Du côté de la salle, en revanche, on ne note que de très subtils aménagements à la marge.

Le choix de ce grand classique de 1950 pour la réouverture du théâtre est une excellente idée : cette histoire d’adorables truands du New York des années 1930 (transposée ici dans les années 1950) est en effet l’une des pièces les plus attachantes du répertoire, tant par la couleur inimitable de son livret que par le charme unique de sa partition.

Même si le talent infini de l’excellent orchestrateur Larry Blank ne parvient pas vraiment à faire oublier la configuration réduite de l’orchestre (et la prise de son assez peu naturelle), le génie de Frank Loesser et de ses co-auteurs vient rapidement à bout de toutes les réserves et l’on se trouve submergé par le plaisir de voir un tel chef d’œuvre traité avec autant de soin.

La mise en scène dymanique de Gordon Greenberg utilise certaines de nouvelles ressources du théâtre de manière créative, tandis que l’on est fréquemment subjugué par la chorégraphie co-signée par Carlos Acosta et par Andrew Wright. Les grands tableaux dansés qui ponctuent l’œuvre sont en effet traités avec une réjouissante fantaisie, mêlée à une belle attention à la continuité du récit.

Parmi les rôles principaux, on note tout particulièrement la Miss Adelaide irrésistible de drôlerie de l’excellente Sophie Thompson, tandis que Jamie Parker donne du personnage de Sky Masterson une interprétation empreinte d’une suavité chaleureuse et charmante.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)