“Thérèse Raquin”
“Die Zauberflöte”

Concert Concertgebouworkest / Jansons à Barbican Hall

Barbican Hall, Londres • 5.4.14 à 18h30
Koninklijk Concertgebouworkest, Mariss Jansons

Beethoven : concerto pour piano n° 1 (Lars Vogt)
Bruckner : symphonie n° 9

JansonsCe cycle de trois symphonies s’achève en apothéose avec une magnifique neuvième, qui confirme la beauté de la vision d’un Mariss Jansons au sommet de son art. Bien que la symphonie soit inachevée, le troisième mouvement semble conduire l’inconscient de l’auditeur vers un lointain point de fuite qui serait à la fois la borne de l’univers connu et — comme le bel unisson prolongé des cors semble l’annoncer à la fin — une porte entrouverte sur un mystérieux au-delà.

Moi qui professe à l’endroit du premier concerto pour piano de Beethoven un enthousiasme pour le moins limité, me voilà en position de l’entendre pour la deuxième fois en trois jours. Mon opinion sur l’œuvre s’en trouve d’autant plus confirmée que je frôle la crise de démence pendant l’in-ter-mi-nable cadence de Lars Vogt à la fin du premier mouvement.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)