“Fantasmes de Demoiselles”
“La Bohème”

“Dialogues des Carmélites”

Opéra de Duisburg • 22.10.11 à 19h30
Francis Poulenc (1957)

Orchestre symphonique de Düsseldorf, Ralf Lange. Mise en scène : Guy Joosten. Avec Sylvia Hamvasi (Blanche de la Force), Susan Maclean (Madame de Croissy), Helen Lyons (Madame Lidoine), Jeanne Piland (Mère Marie de l’Incarnation), Iulia Elena Surdu (Sœur Constance), James Bobby (le Marquis de la Force), Corby Welch (le Chevalier de la Force), Katarzyna Kuncio (Mère Jeanne), Bruce Rankin (L’Aumônier), Maria Kataeva (Sœur Mathilde), …

Plus de 18 mois sans Dialogues : j’étais en manque.

Guy Joosten est l’un des rares metteurs en scène contemporains à avoir acquis la réputation de savoir concilier respect de l’œuvre et vision personnelle forte. Dans le cas de Dialogues, cependant, la marge de manœuvre est extrêmement faible, et la seule audace de Joosten consiste à habiller la “populace” en costumes contemporains grisâtres et à lui prêter un comportement bien peu charitable envers les sœurs.

Pour le reste, sa conception est pleine d’élégance et de classe. Belles images composées avec un instinct visuel évident, attention au texte et travail visible sur les personnages. La dernière scène est d’une jolie créativité fort efficace sur le plan dramatique : chaque mort est ponctuée par la descente d’un pendrillon qui vient recouvrir une partie du cyclo blanc placé à l’arrière-scène ; à la fin, la lumière se trouve ainsi complètement masquée.

La direction d’orchestre de Ralf Lange est également remarquable : elle souligne les beautés innombrables de la partition et la pare d’un irrésistible relief dramatique.

La distribution se révèle solide bien qu’inégale. La Constance de Iulia Elena Surdu est superbe et la Madame de Croissy de Susan Maclean (ma Kundry de Bayreuth) est de grande qualité. À l’opposé, la Blanche de Sylvia Hamvasi peine à convaincre et le Chevalier de Corby Welch frôle l’indignité. Bonus appréciable, la plupart des chanteurs parviennent à rendre leur français raisonnablement compréhensible.

Cela valait largement le voyage de Duisbourg… même s’il s’est révélé un peu plus compliqué que prévu.

Comments

Pierre Kuzor

Bonjour,
Et encore merci pour votre blog que je consulte très régulièrement.
Vu avant hier , "Dialogue des Carmélites" au Komische Oper de Berlin dans une mise en scène très moderne mais que j'ai trouvé très très intéressante de Calixto Bieito.
Tout se passe dans un immense dortoir ou il y a une quarantaine de lit superposés sur 4 étages jusqu'aux ceintres. Sommes nous dans un asile ? une prison ? ce n'est pas très clair mais en tous les cas sous un régime totalitaire dans les années 80.
Images choc. Le Père est assassiné sur scène. Blanche et Constance font la toilette mortuaire de la 1ère Prieure qui est nue, La Première Prieure est dans un fauteuil roulant, Constance est enceinte (et j'ai trouvé cette idée très cohérente, ce qui peut justifier le souvenir du mariage de son frère, et sa joie permanente. Je vous conseille vraiment ce spectacle.
A très bientô^t.
Pier K

Laurent

> Merci pour cette recommandation. J’ai toujours eu l’impression que Dialogues était impossible à sortir de son époque et de son contexte… mais ce que vous décrivez semble intéressant. Plus intéressant que ce que j’ai lu de la mise en scène de Tcherniakov pour l’Opéra de Munich il y a peu — j’avais mon billet, mais j’ai été retenu à Paris pour des motifs professionnels.

DavidLeMarrec

Pour information, l'Opéra de Massy joue en janvier les Dialogues cette saison, dans une mise en scène pas subversive (qui a l'air bien jolie en tout cas) et une distribution très appétissante.

Ce sont surtout les prix qui me retiennent, mais ça coûte toujours moins cher qu'un séjour à Duisburg.

Cela dit, l'orchestre ne vaudra sans doute pas celui de Duisburg, qui est remarquable - moi, c'est leur Pelléas qui m'avait fait envie, et la bande radio a confirmé les mérites de la production, en tout cas sur le plan sonore...

Laurent

> Je serai bien sûr à Massy… qui se trouve être le théâtre où j’ai vu Dialogues pour la toute première fois.

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)