“Potiche”
“Phi-Phi”

Expositions Arman et Mondrian / De Stijl à Beaubourg

Centre Pompidou, Paris • 19.12.10 à 14h

Deux expositions relativement incontournables.

La rétrospective Arman est absolument fascinante, tant par sa richesse que par l’effet qu’elle produit. J’avais d’Arman l’image d’un artiste à formule, obsédé par la répétition d’une forme jusqu’à épuisement. J’ai découvert tout le contraire : une œuvre qui, partant d’une forme contrainte et apparemment limitée, parvient à être d’une inspiration apparamment inépuisable et, surtout, d’une étonnante poésie. Et quel humour dans le choix du nom des œuvres ! Une révélation. Le catalogue est un incontournable.

L’exposition Mondrian, à l’inverse, est un anticlimax. Consacrée à la fois à une rétrospective d’œuvres de Mondrian et à un historique du mouvement De Stilj, dont Mondrian fut la figure emblématique à côté de Van Doesburg, elle ne parvient au fond qu’à souligner les limites d’un manifeste artistique qui apparaît par bien des aspects comme une forme fermée sur elle-même. Une révélation également, mais dans une acception moins positive.

Comments

Vence

Vous pouvez trouver un article sur l'exposition au centre Pompidou de Stijl/Mondrian sur http://blog.paris3e.fr/post/2011/01/14/De-Stijl

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)