“Shall We Dance?”
Concert Gewandhausorchester Leipzig / Chailly / Pollini à Pleyel

Concert Hallé / Elder au Usher Hall

Usher Hall, Édimbourg • 5.9.09 à 20h

Hallé, Mark Elder
Paul Groves (Gerontius)
Alice Coote (L’Ange)
Iain Paterson (Le Prêtre, L’Ange de l’Agonie)
National Youth Choir of Scotland / Edinburgh Festival Chorus

Elgar : The Dream of Gerontius

Je n’avais jamais entendu le Hallé, un orchestre régulièrement décrit comme l’une des meilleures phalanges européennes. Il est basé à Manchester et porte le nom de son fondateur, Charles Hallé. L’occasion était trop belle de le découvrir dans l’un des chefs d’œuvre d’Elgar, The Dream of Gerontius, un oratorio mystique par son propos et monumental par son effectif.

L’occasion aussi de revoir le délicieux Usher Hall, que j’avais fréquenté pour une série de concerts en 2006 et qui a subi depuis une saisissante rénovation. Le lieu est désormais une véritable splendeur.

Petite déception du côté de l’interprétation : Mark Elder semble se concentrer exclusivement sur la dimension mystique de l’œuvre (Gerontius meurt en homme de foi — première partie — et vit une expérience intense lorsqu’il se retrouve dans l’au-delà aux côtés de son ange gardien — deuxième partie). Il en oublierait presque, du coup, la jubilation qui sous-tend la musique de la deuxième partie. Il y a des moments où on frôle l’ennui, par manque de contraste et de relief.

Et c’est bien dommage, car le Hallé possède effectivement un son onctueux et ductile. Parmi les solistes, j’ai surtout été impressionné par Iain Paterson (vu récemment en Gunther au Met), mais il faut reconnaître que ses rôles sont très limités. Paul Groves est un Gerontius plein d’intensité, mais lui aussi ne semble pas vivre la deuxième partie avec la jubilation de l’homme de foi qui est confronté à son dieu après la mort.

Comments

Alexou

Merci pour vos compte-rendus, souvent corroborés par les personnes qui sont allés aux mêmes concerts que vous. Je suis déçu que Mark Elder change sa manière, car toutes les fois où je l'ai entendu, c'était pour moi un des rares chefs qui sache faire ressentir un "souffle lyrique", et l'ennui était donc absent. Dirige-t'il à Paris cette année?
Cordialement,
Alexou

Laurent

> Merci pour votre commentaire, Alexou. J’avoue que, après coup, je me suis demandé si je n’avais pas mis la barre un peu haut (bien que je “vibre” bien plus en écoutant l’enregistrement que Rattle avait fait à son époque Birmingham). Je me garderai bien, en tout cas, de juger Elder sur la foi d’un unique concert.

Autant que je sache (mais les moyens de recherche ne sont pas nombreux), Elder ne dirige pas à Paris cette saison. Il a dirigé une Linda di Chamounix en version concert à Covent Garden il y a deux jours et s’apprête à faire de même pour Maria di Rohan au Royal Festival Hall dans quelques semaines. Outre les tournées de “son” Hallé en Grande-Bretagne et quelques concerts à Londres à la tête de divers orchestres (LSO, Age of the Enlightenment), je vois qu’il est annoncé dans la fosse à Bilbao pour Ernani en janvier et à Zurich pour Ariadne auf Naxos en février…

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)