“Juno”
“South Pacific”

“Take Me Along”

Irish Repertory Theatre, New York • 29.3.08 à 15h
Musique et lyrics : Bob Merrill (1959). Livret : Joseph Stein et Robert Russell, d’après la pièce Ah, Wilderness! de Eugene O’Neill.

Mise en scène : Charlotte Moore. Direction musicale : Mark Hartman. Avec Beth Glover (Lily Miller), Don Stephenson (Sid Davis), Donna Bullock (Essie Miller), William Parry (Nat Miller), Teddy Eck (Richard Miller), Emily Skeggs (Muriel McComber), Gordon Stanley (Dave McComber), Anastasia Barzee (Belle), Justin Packard (Wint), Dewey Caddell (Art Miller), Noah Ruff (Tommy Miller).

La comédie musicale Take Me Along partage quelques points communs avec Juno : elle a été créée en 1959 ; Joseph Stein en a co-écrit le livret ; et l’œuvre s’inspire d’une pièce célèbre d’Eugene O’Neill, qui n’était pas irlandais comme Sean O’Casey, mais d’origine irlandaise quand même.

Bien que Take Me Along ait connu un succès raisonnable lors de sa création (448 représentations), ce n’est pas le genre d’œuvre qu’un producteur tenterait de monter aujourd’hui à Broadway. Une tentative de reprise en 1985 s’est d’ailleurs soldée par un cuisant échec, puisque la production a jeté l’éponge le soir-même de sa première ! C’est donc une chance que la compagnie de l’Irish Repertory Theatre, qui occupe un petit théâtre “Off-Broadway”, nous donne l’occasion de voir cette comédie musicale, dont la partition est signée Bob Merrill, aussi connu pour les comédies musicales Carnival et New Girl in Town.

L’adaptation de la pièce de O’Neill nous montre une journée dans la vie d’une famille du Connecticut, journée au cours de laquelle quelques liens amoureux se feront puis se déferont… pour mieux se refaire à la fin. C’est avant tout une pièce d’atmosphère. La musique peut contribuer à créer cette atmosphère : la partition de Bob Merrill ne le réussit qu’imparfaitement tant elle est décousue sur le plan stylistique. (Il faut reconnaître aussi qu’elle n’est pas très bien mise en valeur par la réduction pour quatre musiciens que l’on nous propose.)

L’interprétation est généralement de bon niveau, plusieurs comédiens ayant une expérience à Broadway. Je n’ai malgré tout pas beaucoup aimé la prestation de Don Stephenson dans le rôle de l’oncle alcoolique Sid : ce personnage demande à être aimé ; ce qu’en fait Stephenson n’y contribue pas beaucoup.

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)