Découverte
Concert (Prom 47)

Comments

DavidLeMarrec

Autant la première proposition, quoique jouable, est un peu fantaisiste, autant la seconde, à défaut d'être crédible, offre un potentiel intéressant. C'est d'ailleurs ce que souligne l'article que tu cites.

J'ai assisté à une mise en scène qui, pour expliquer cette dépendance un peu inexplicable (à part les quattro doppie qui tienne lieu de Mes gages !), utilisait la cocaïne fournie par Don Gio. Ce n'était pas très heureux, parce que fort mal amené.

L'amour (impossible ou non) de Leporello pour Don Giovanni n'est pas une nouveauté, et Haneke employait aussi cette idée, de façon moins raffinée à ce que j'ai pu lire. Peu importe l'homosexualité de Leporello, ce qui est intéressant est de mettre en valeur ce lien irrationnel qui pousse Leporello à accompagner ce maître jusqu'au seuil de l'abîme - croyant lui-même disparaître lors de l'engloutissement.

Tout dépend ensuite de la qualité de la réalisation. L'idée en elle-même n'apporte rien au moulin : on peut être attaché de façon irrationnelle sans aller convoquer homosexualité cachée et amour inavoué. Ce serait dans un traité, je ferais sérieusement la moue.

Sur scène, il faut représenter ces idées, et si le tout est fait avec tact, ce peut être tout à fait intéressant pour souligner cette dimension de Leporello. Evidemment, si c'est pour faire des scènes de provocation complaisante, ça n'a pas du tout le même intérêt.

Tu as vu des photos de la production, eu d'autres échos ? Des fois, ça peut aider à se faire une idée...

Laurent

> Non, je n’ai rien vu ou lu d’autre sur cette production mais tu as raison, l’idée tient la route, et tout dépend du traitement.

Je crois qu’en vieillissant, je suis de plus en plus méfiant vis à vis de metteurs en scène qui ne se sentent exister qu’à condition de “réinventer” des œuvres qui n’en ont pas besoin.

DavidLeMarrec

Je le comprends aisément : force est de constater que la majorité des réalisations scéniques sont médiocres (voire infâmes). Qu'on soit dans l'esthétique ancienne ou eurotrash, le respect du livret n'est certainement pas la norme. Et ne parlons même pas d'approfondir ce qui est dit.
Nous avons droit à bien des relectures gratuites, et il n'est pas impossible que ce soit un "coup politique" aux Etats-Unis.

Je comprends ta méfiance...

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Your Information

(Name and email address are required. Email address will not be displayed with the comment.)