Previous month:
April 2005
Next month:
June 2005

Posts from May 2005

“Evita”

Prince of Wales Theatre, Toronto • 26.5.05 à 20h

EvitaJe n’avais jamais vu Evita, donc je n’ai pas de point de comparaison... mais j’espère que la mise en scène originale de Hal Prince, que cette version prétend recréer, était plus vivante et plus théâtrale. Certes, la distribution est de qualité (Kathy Voytko s’en sort très bien dans le rôle-titre)... et, fait suffisamment rare pour être noté avec satisfaction, la prise de son ne sur-amplifie pas la musique, ce qui permet d’entendre correctement les voix... mais on cherche en vain l’émotion dans ce livret désordonné, cette partition très inégale... et l’un des visuels les plus pauvres que j’aie vu depuis longtemps.


Cirque du Soleil : “O”

O Theatre at the Bellagio, Las Vegas • 22.5.05 à 22h30

J’avais déjà vu ce spectacle lors de ma précédente visite à Las Vegas. La magie visuelle est toujours au rendez-vous. L’ouverture et la fermeture du rideau valent à elles seules le prix relativement élevé du billet !


Teatro Zinzanni: “Love, Chaos & Dinner”

Pier 29, San Francisco • 18.5.05 à 19h

Voici un spectacle bien original et difficile à décrire... Je souhaitais voir ce spectacle car il met actuellement en vedette notre étonnante diva Lilianne Montevecchi, l’une des seules comédiennes françaises à avoir conquis l’Amérique. Difficile de résister à son charme : à son âge, cette danseuse, qui a connu les projecteurs du Casino de Paris, est toujours d’une agilité surprenante mais c’est avant tout son charisme chaleureux et tout français qui lui permet de conquérir son public en moins de temps qu’il ne lui en faut pour enfiler l’une des nombreuses robes dont elle se pare durant la soirée. Le reste du spectacle est un assemblage de numéros disparates mais de qualité, dont le point fort est sans aucun doute le travesti Kevin Kent, alias Cookie, qui fournit le fil rouge de la soirée en faisant précéder chaque plat du dîner d’un sketch plus comique que le précédent, en incarnant chaque fois un personnage différent.


“Garden State”

UGC Ciné-Cité les Halles, Paris • 13.5.05 à 22h30

Ce film est un petit bijou d'émotion contenue. Natalie Portman est particulièrement remarquable. Denis O'Hare, vu à Broadway dans Take Me Out, joue un petit rôle très sympathique...


“Acorn Antiques, the Musical”

Haymarket Theatre, Londres • 7.5.05 à 19h30

C’est sans doute un handicap que de voir cette comédie musicale sans connaître la sérite télé culte qui l’a inspirée. Malgré cela, il est difficile de comprendre comment on peut trouver amusante l’interprétation du personnage de Mrs. Overall par une Julie Walters surtout préoccupée de grimacer à tout bout de champ, quand elle ne fait pas état de ses hémorrhoïdes ou de ses... macarons (le simple mot “macaroon” suffit à déclencher l’hilarité du public). La musique semblait prometteuse dans le premier acte un peu désordonné, mais le second acte s’est révélé bien décevant sur ce point. Sometimes you have to be British, I guess...


“How to Succeed in Business Without Really Trying”

Festival Theatre, Chichester • 6.5.05 à 19h30 (preview ?)

Une production bien peu entraînante. L’orchestre semble anesthésié et fait de l’entraînante partition de Frank Loesser une chose bien peu inspirée. La prise de son relevait d’un spectacle amateur, avec nombre de micros non ouverts durant le spectacle. Plus grave, la mise en scène, bien que reposant sur des visuels parfois réussis, manque singulièrement de rythme et sabote une bonne partie des scènes de comédie. La distribution est majoritairement moyenne, à l’exception peut-être de Berverly Klein dans le rôle de Miss Jones et de Annette McLaughlin dans celui de Hedy LaRue. Dans le rôle de J. Pierrepont Finch, Joe McFadden ne montre aucune trace du charisme indispensable pour porter l’un des rôles comiques les plus exigeants du répertoire de la comédie musicale.


“Les Nouveaux Romantiques”

Essaïon Théâtre, Paris • 5.5.05 à 21h30

Rassembler des chansons connues et moins connues des années 1980 et en faire un spectacle musical ? Le concept effraie au premier abord... mais Stéphane Ly-Cuong, l’auteur et le metteur en scène de ce spectacle, s’en sort avec les honneurs en concevant quelque chose qui ressemble à tout sauf à un enchaînement de chansons sans lien entre elles. C’est la complexité de la relation amoureuse, dans sa genèse comme dans sa rupture, qui constitue le propos du spectacle, en particulier à une époque marquée par une révolution des moyens de communication. Conception rigoureuse, détails soignés, ce spectacle montre qu’on peut être petit et professionnel !


“Ta Bouche”

Théâtre de la Madeleine, Paris • 3.5.05 à 20h30

Cette opérette des années 1920 est la première d’une trilogie qui se poursuivra avec Pas sur la Bouche (objet d’un film récent d’Alain Resnais) et Bouche à bouche. Cette création du compositeur Maurice Yvain, du lyriciste Albert Willemetz et du librettiste Yves Mirande est un petit chef d’œuvre de l’entre-deux-guerres, dont le répertoire est largement passé aux oubliettes. Félicitations à la Compagnie des Brigands pour ressusciter ces opérettes de l’âge d’or !


“The 25th Annual Putnam County Spelling Bee”

Circle in the Square Theatre, New York • 1.5.05 à 15h (preview)

Ce spectacle est un autre signe encourageant du retour de la comédie à Broadway. La partition de William Finn n’est peut-être pas sa meilleure création, mais on se prend au jeu à assister à ce concours d’orthographe déjanté et burlesque, aux personnages hauts en couleurs et aux définitions hilarantes. Enfin un spectacle au cœur léger !